L’aventure continue

L’aventure continue

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bonjour à tous,

Nous voici désormais à Belleville sur Loire avec La Maison de Loire du Cher pour le ramassage collectif de cette après-midi. C’est le moment pour nous de vous transmettre des petites nouvelles !

Nous sommes bien passés dans une zone beaucoup plus humanisée. Les vaches ont remplacé les écrevisses, les falaises rocheuses ont laissé place aux champs cultivés et La Loire a gagné en largeur. Délivrée du carcan minéral qui la maintenait dans un lit constant, elle a désormais un côté composé d’une grève et de l’autre un talus sablonneux qui est grignoté peu à peu. L’Allier est venu gonfler le lit et nous jouons désormais dans la même cours que les toues cabanées et autres plates.

Bien que plus humanisée, la Loire devient presque plus sauvage et nous devons lire une nouvelle Loire. Éviter les arbres morts dans le lit, anticiper les bancs de sable, choisir les bons côtés des îles… 
 
La seule constante dans ce voyage est la solidarité. Elle dépasse tous nos espoirs. Nous étions optimistes mais pas tant. Rendez-vous compte : nous n’avons pas passé une journée sans être témoin d’un acte de générosité (bière offerte sur le bord de la berge, gîte et couverts chez les locaux, récupération de nos déchets pour les amener à la déchetterie, dons de nourriture…). Pour dire, depuis le début, nous avons presque autant dormi en tente que chez l’habitant.
 

Du côté des déchets, nous en sommes presque à 400 kg collectés. Aujourd’hui, nous avons ramené dans nos embarcations : un micro-onde, deux chaises pliantes, un pare-choc de Renault, une calandre de voiture, un vélo pour enfant, une enceinte, un cône de chantier, un parasol, des bidons…

Heureusement, nous constatons que beaucoup de particuliers et d’associations interviennent au quotidien et luttent pour éradiquer cette pollution. Notamment, l’Observaloire de Digoin avec qui nous avons animé une activité de construction de libellules/poissons en déchets ainsi que les enfants de Nevers que nous avons rejoint lors d’un ramassage collectif.

Le pont de Pouilly-sur-Loire marque la moitié de notre périple : 496 km parcourus en 29 jours. Et pour fêter ça, nous avons eu le droit à une belle journée sous la pluie.

Les canoës tiennent le coup, les corps sont rodés, le cœur est ouvert et le sourire est large. L’aventure continue ! Un grand merci à tous pour votre soutien !

Pour nous suivre en temps réel sur Facebook Solidex

Les Solidex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *