L’arrivée n’est que le début d’une nouvelle aventure

L’arrivée n’est que le début d’une nouvelle aventure

Bonjour à tous !

Depuis Saint-Mathurin, la Loire a un autre visage. Un visage un peu plus familier puisque nous nous rapprochons de terres que nous connaissons.

Pour preuve, une banderole "Solidex" flotte sur la levée de La Bohalle. Nicolas, Virginie et leurs trois enfants nous avaient accueillis lors de notre traversée de l'Europe en Solex (A dos de Solex) et nous les retrouvons une nouvelle fois sur notre chemin. Le hasard les avait mis sur notre route en 2013. Adeptes de la réutilisation des déchets, de la débrouille et du partage, ils font partis de ce réseau de personnes qui ont croisé nos routes et qui nous font dire que les choses changent. Croyez-nous, de bonnes énergies émergent !

Les Ponts de Cé marquent la fin de la Loire traditionnelle. Ici, le lit est large et les bateaux à moteur font leur apparition. La Loire mute. Elle devient trouble et marron. Agitée et envahissante. A Ancenis, nous nous faisons surprendre par la marée montante. Avec un coefficient de 108, elle remet à l'eau nos canoës que nous avions pourtant échoués.

Nantes marque inévitablement une autre étape. Nous croisons des cargos de plusieurs dizaines de mètres. La houle fait danser nos embarcations et l'eau entre comme passager clandestin dans nos embarcations. Impossible pour nous de collecter le moindre déchet, nous devons nous méfier des vagues, du vent, des bateaux, de la marée...

Nous décidons de profiter de la Loire par son bras canalisé : le canal de la Martinière.  C'est pour nous le calme avant la tempête.

Si je vous dis que nous avons lutté contre vents et marées, ce n'est pas pour l'expression. En reprenant le chenal de La Loire en marée descendante, le vent était tellement puissant qu'il nous incitait à reprendre du service en direction du Mont Gerbier de Jonc. La Loire voulait nous garder. Peut-être lui avons nous fait du bien.

En tout cas, on l'espère car nous l'avons soulagé de presque 1200 kg. Quand je dis "nous", je parle des Solidex mais également de toutes les personnes qui nous ont aidées durant les collectes. Nous avons une pensée toute particulière pour les associations qui réalisent des actions en faveur de l'environnement au quotidien  : J'aime la Loire Propre (Loire entière), Surfrider (littoral), La Pagaie Sauvage (National) Je nettoie ma loire (Orléans), Estuairez-vous ( Saint-Nazaire), ZD en Mauges (Mauges), Au fil de Loire ( Chouzé sur Loire), Loire Odyssée (Saint-Mathurin), Les maisons de Loire(Montlouis sur Loire - Blois - Jargeau et Belleville-sur-Loire), l'Observaloire (Digoin) et SOS Loire Vivante (Puy-en-Velay).

Samedi dernier, nous sommes bien arrivés à Saint-Nazaire. Levant les yeux au ciel pour admirer le tablier de l'ouvrage autant que pour nous remémorer les moments vécus.

Cette aventure avait une utilité : collecter un maximum de déchets.

Nous estimons avoir contribué à notre échelle pour la sauvegarde de notre environnement. Pas de manière militante ou écologique mais de manière citoyenne.

Elle avait une volonté : montrer que nous pouvions partir à l'aventure en France.

Avec toutes les péripéties que nous avons vécues, nous pouvons vous l'affirmer, la Loire est une terre d'Aventure. Nous y sommes restés 2 mois mais quelques jours suffisent à s'en rendre compte.

Et elle avait une inconnue : montrer l'optimisme et la solidarité émanant des Français.

Pour cela, il nous suffirait de vous parler de Vincent, Alexandre, Gwen, Antoine, Pierre, Alex, Christine qui nous ont pris en stop pour rejoindre le Mt Gerbier de Jonc, de Baptiste et Marion qui nous ont accueillis, nourris et logés, de Thierry qui nous a fait faire le tour de l'Ardèche, de Michel qui nous a attendus au mas de Bonnefond et qui nous a suivis plusieurs jours par la suite, de Jean-Luc, Elian, Aldric et Denis qui nous ont transmis leur savoir sur la calade, de Catherine qui est venue nous chercher aux Chanbon, de Simon qui nous a accueillis et qui lutte au quotidien, de Tony et Hélène qui nous ont sauvés de la crue, de JP et Josianne qui nous a ouvert ses portes et son cœur, de Jean et Marielle, de Gaby et Agnes, de Chritine et Jean-Charles avec qui nous avons partagé plus qu'un repas, de René qui nous a ouvert son réseau, de Laurence qui nous a également accueillis, de Lily et Marc qui naviguait  en parallèle de nous, de Jerôme et Alex de l'observaloire, de Nens qui nous a offert des bières sur la route, de Hubert, Marie-odile, Céline et Joel qui ont réussi à nous inviter alors que nous voulions les aider, de Thierry qui nous a offert la nourriture d'un dimanche, de Raymond et Guillaume qui ont récupéré nos déchets, de Christian qui a ouvert son club pour nous , de Seb et Julie grâce à qui nous avons découvert le monde des bateliers, de Yves,  Manon, Anna, Nathalie qui ont ramassé avec nous,  de Gérard,Isabelle, Ben et Pauline qui nous ont accueillis avec la plus grande des amitiés, de Christian qui nous a offert une nuit dans son camping, de Gerard qui nous a fait découvrir les mariniers de Gien, au Bourru qui a été fidèle à lui-même, de Florian qui nous a fait découvrir mille choses, de Marie-Claude, Claudie, Delphine et Fred qui sont venus ramasser avec nous, d'Alain et Pierre-Dominique pour leur folie médiatique, de Maddy, Rodrigue, Romane et toute la clique d'Orléans qui nous ont ouvert leurs portes et leurs cœurs, de Gégé qui vit simplement, de Vincent et Patou qui ont partagé un petit bout d'aventure avec nous, du pêcheur d'EDF qui nous a expliqué le fonctionnement des centrales, de David qui nous a accueillis deux nuits dans son camping, d'Alain, Justine, Beatrice, Yann et Ewenn qui ont ouvert grandement les portes de l'observatoire, de Nicolas qui s'est joint à notre ramassage spontanément, de Sarah qui nous a instruit et choyé , de Tamara et Emy qui représentent nos modèles de vies épanouis, de Claire et Gildas qui nous ont fait découvrir la permaculture, de Bénédicte et Julien qui ont dépassé toutes les limites de l’accueil, d'Ingrid qui a organisé sa crémaillère en fonction de notre passage , d'Alain qui nous a mis sur le bon chemin, de Pascale et Eric qui nous ont offert le restaurant, de Michèle et Jean-Michel qui ont organisé un ramassage et un repas pour notre passage, de Francis et Isabelle qui nous ont baladés le matin puis accompagné sur le canoë, de Christian qui nous a offert la douche et la bière, de Romain, Anne, Bernard et Tristan qui ont partagé leur beau métier de découverte de la Loire, de Nicolas, Virginie, Samuel, Alicia et Anais qui ont recroisé avec bonheur notre route, de Francis, Xavier, Mikela, Lucien, Solène, Alexis, Pierre, Paul et Juliette qui nous ont aidés à passer la tonne, de Frédérique, Carole et Florian  qui nous ont attendus sous la pluie et qui nous ont invités, de Johann qui a vécu une aventure ligérienne similaire, de Philippe et Valérie qui ont un cœur aussi sain que leurs légumes, de Jean-Marie qui parle des écluses avec passion, de Claude qui nous "aguiche" avec ses photos et de tous ceux que nous n'avons pas cité...

Mais nous n'allons pas le faire car ce serait trop long ou alors plus tard au coin d'un feu...

 

 

Samedi 29 Juillet, nous avons fini en beauté avec une arrivée avec amis et familles qui ont pu embarquer dans des kayaks Nautiraid et affronter à nos côtés les vents et courants maritimes. S'en est suivi une magnifique soirée où amis, familles, partenaires et rencontres ont pu échanger autour du projet et des valeurs qui sont les nôtres.

Nous avons démarré la sensibilisation à travers notre voyage et nous allons la poursuivre dans les mois à venir. Une nouvelle aventure commence pour l'association avec le montage financier et la réalisation d'un documentaire qui vous montrera tout le positif que nous avons reçu durant ce voyage.

Continuez à nous suivre car l'aventure collective ne fait que commencer ! On vous tient vite au courant sur sur Facebook

Un grand merci pour votre soutien et votre participation à cette belle aventure !

Les Solidex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *